Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 08:35
Au départ je pensais que pour avoir un enfant pendant qu'on allaite il fallait absolument sevrer l'enfant allaité, du moins qu'il fallait le faire dès la survenue d'une grossesse et ce quel que soit son âge.
Quand j'ai eu envie d'avoir un deuxième enfant, je me suis posée beaucoup de questions, le sevrage de Meriem était exclus, elle était trop jeune (environ 12 mois) et encore très accrochée au sein. Je me suis donc documentée, notamment sur le site de La Leche League et je me suis rendue compte qu'allaiter pendant la grossesse puis allaiter 2 enfants d'âges différents pouvait faire partie d'un chois éclairé:
La principale question que je me posais c'était par rapport au risque de fausse couche vu que les tétées provoquaient des contractions utérines. Il semblerait justement qu'il n'y a pas plus de fausses couches chez les femmes qui allaitent pendant la grossesse que chez celles qui n'allaitent pas.
C'est ainsi que depuis la naissance de Meriem, je vie au rythme des tétées, et ça n'a pas toujours été facile.
Entre 4 mois et 7 mois de grossesse, il y a eu une douleur importante aux mamelons pendant les tétées, la production de lait s'est mise à baisser jusqu'à disparaître et laisser place au colostrum. Le goût du lait a changé au dire de mes bébés.
Ce qui m'a marqué, c'est ma réaction dès la naissance du "nouveau" bébé, il y a eu de ma part un véritable rejet de "l'autre" bébé. Sentiment souvent décrit par les mamans co-allaitantes. Jusqu'à présent je constates que les tétées du petit sont simplement agréables  et celles du grand sont parfois désagréables.
Dans mon expérience, tout me porte à penser que ce n'est pas très naturel d'allaiter pendant la grossesse :douleurs aux mamelons, baisse de la production de lait et modification de son goût, il y a comme un processus de sevrage naturel qui s'installe. Est ce que le fait d'allaiter deux enfants d'âge différent est naturel? Mais on pourait tout autant se poser la question: Est-ce si naturel que ça de sevrer un enfant qui a encore tant besoin de téter?
J'ai tendance à penser que ce qui n'est pas naturel, c'est d'avoir des enfants de façon très rapprochée, il me semble qu'une femme est programmée pour s'occuper d'un bébé à la fois.
Des études ont montré que dans les sociétés de nomades, chasseurs-cueilleurs, chez qui les bébés sont portés en permanence et qui ont un accès au sein sans aucune restriction, les femmes sont stériles 3 à 5 ans après la naissance d'un enfant, ce qui me permet de penser (et ça n'engage que moi) que dans nos sociétés ou certaines d'entre nous tombent enceintes alors qu'elle s'occupent encore d'un bébé, il y a une sorte de "faille" culturelle dans le maternage.
Je suis venue ici partager mes réflexions sur le co-allaitement, il a été pour moi un chois pas toujours facile à assumer, je reste néanmoins convaincue qu'il a beaucoup apporter en matière de réponse aux besoins fondamentaux de mes enfants, chaque tétée apportant son lot de réconfort, d'amour et ...de lait bien sur.
Je suis venue en parler pour dire aussi que le co-allaitement reste une alternative tout à fait envisageable devant la survenue d'une grossesse pendant l'allaitement et que dans ce cas le sevrage n'est pas une fatalité.

Voir aussi:
Le Cross Nursing Et Le Wet Nursing

Pour plus d'information:
Co-allaitement, allaitement pendant la grossesse (LLL)

Baby-Boom au néolithique

Partager cet article

Repost 0
Published by Zoubida - dans Allaitement
commenter cet article

commentaires

akatsuki 27/05/2010 00:41



Bonjour,


Je partage ton point de vue mais j'aurais autre chose à ajouter.


J'ai eu trois enfants à 2 ans d'intervalle chacun de façon naturelle (aucune méthode de contraception même pas observation de la glaire cervicale ) donc en gros, cela fait 6 ans que
j'allaite non-stop. J'allaite à la demande, je porte autant que possible, je pratique le co-dodo donc l'allaitement continue la nuit quand ils le demandent. Et pourtant, j'ai eu pour mes deux
premiers enfants un retour de couche à 6 semaines après la naissance et à 8 semaines pour le deuxième. (fait assez rare ). Je ne crois pas qu'il y ait un problème culturel lié à la survenue
d'enfant rapprochés mais que cela est du cas par cas en fonction de la condition de chacune.


Moi aussi, parfois je ressentais une gêne au mamelon pendant que j'étais enceinte et là aussi je rejoint ton point de vue : j'aurais trouvé cela cruel de sevrer mes enfants alors qu'ils en
avaient encore besoin.


De plus, j'ai remarqué que je n'ai pas souffert du problème de jalousie de l'ainé. Et je crois que c'est grâce au co-allaitement. Peut-être pas mais on dirait bien que c'est ça !


Merci pour ton témoignage que je lis avec près d'un an de retard. Je ne connais pas beaucoup de femmes qui ont pratiqué le co-allaitement.


Bonne continuation


Akatsuki



supermeuh 03/09/2009 23:49

merci beaucoup de ton expérience Zoubida, je te rejoins tout à fait sur cette notion de "faille" dans le maternage et aussi dans cette gestion de la fertilité qui a pu amener les femmes des générations précédentes à des grossesses systématiques et très rapprochées.Merci vraiment de cet échange intime sur la féminité dans sa dimension maternelle, j'aime beaucoup ton blog;-)

Zoubida 13/08/2009 02:03

effectivement, en dehors des tétées, il y a pkein de choses à partager avec son enfant, je vous souhaite ensemble tout le bonheur du monde

virginie 12/08/2009 23:31

Je crois qu il me serait impossible de me remettre dans l'allaitement le dechirement et trop douloureux , je pratique qd meme le cododo et le peau a peau tres tres regulierment et on prend le bain ensamble la dessus nous avons que tres peu de critique seul mon mari et notre entourage tres proche sont au courant .En tous cas j'admire votre courage .Bien amicalementvirginie

Zoubida 12/08/2009 22:51

J'imagine Virginie quelle a été votre douleur après ce sevrage forcé, ça fait à peine 2mois? C'est possible de tenter une remise au sein doucement, avec beaucoup de peau à peau, de siéstes et de bains ensemble, pour ne pas rester sur autant d'amertume, ton petit bout était peut bien loin du sevrage, en matière d'allaitement, rien n'est irremédiable, bises.

Présentation

  • : Maternage Algerie
  • Maternage Algerie
  • : Un site sur le maternage: allaitement, portage, cododo et aussi sur les travaux manuels: couture, tricot, crochet.
  • Contact

Profil

  • Zoubida
  • Je suis la maman de trois filles, je suis (étais?) médecin réanimateur anésthésiste, je suis en disponibilité depuis 3 ans et ne compte pas revenir à ce métier inchallah.
Me contacter: zoubida3@yahoo.com
  • Je suis la maman de trois filles, je suis (étais?) médecin réanimateur anésthésiste, je suis en disponibilité depuis 3 ans et ne compte pas revenir à ce métier inchallah. Me contacter: zoubida3@yahoo.com

Texte Libre

maternagealgerie
Bismillah Errahmane Errahime
Un éspace ou je partage avec celles et ceux qui le veulent bien, mon éxpérience de maman au fil des jours et tout ce qui en a découlé comme choix et comme philosophie de vie.
Marhba.

Recherche